Aujourd’hui, nous sommes invités dans le monde magique de l’artiste Tea Costa, où « le chant éternel de la mer s’enroule dans le baiser du soleil » (Eoa Rainusso)…

Entrer en contact avec les peintures de Tea, c’est comme voyager dans un monde parallèle, où même l’air est rempli des couleurs de la mer, où l’on redevient soudain un enfant avec un regard neuf et une émotion forte…

La mer avec sa profondeur de couleurs et de sensations, un bleu profond et mystérieux présent dans presque tous les tableaux de Tea.

Puis la pluie de couleurs chaudes et lumineuses nous plonge soudain dans la joie, la chaleur et la légèreté des rues d’Ischia.

La première question que je pose à Tea est celle de l’inspiration:

-Comment vous préparez-vous à travailler ? Avez-vous des rituels personnels ?

-Je commence un tableau quand l’envie est forte, – Tea a un beau sourire quand elle me parle et ses yeux reflètent les couleurs des tableaux qui nous entourent. – Je prépare la palette de couleurs, strictement en bois, la musique de fond, souvent Pino Daniele : la bande sonore de ma vie, ou Radio Marte qui me ramène à mon pays natal, mais surtout d’avoir au moins quelques heures sans personne pour me distraire.

-Quelle est votre peinture préférée ?

-Chaque peinture me procure des émotions et de la satisfaction, il n’y a pas de peinture préférée. Chacune a une signification dans ma vie, mais si je dois vraiment choisir, je dirais la première ! Le premier que j’ai réalisé pendant la période d’isolement pour Covid.

Les réactions des gens sont pour moi des médicaments. Ils se réjouissent de mes couleurs, ils apprécient mon imagination et la positivité que j’exprime dans mes couleurs. La famille a été et est toujours mon plus grand soutien. Elle m’encourage toujours à continuer.

Ce n’est donc pas une coïncidence si Tea a réalisé une série de peintures ‘hugs’, dédiées à la plus belle partie de l’être humain, à son pouvoir d’aimer.

Y a-t-il des artistes qui vous inspirent… ou que vous aimez tout simplement ?

-Les artistes qui m’inspirent, bien sûr, mais aussi l’artiste ischien Michele Mazzella qui a peint l’architecture de ma terre… Mes tableaux préférés : Le Baiser de Klimt ou La Danse de Matisse.

-Comment vous identifiez-vous ? Architecte, peintre ou simplement artiste ?

-Je réalise souvent des travaux sur commande et, en plus de mes compétences artistiques, j’utilise également mes compétences en matière de conception et de composition pour donner des conseils sur l’ambiance, la lumière et les dimensions appropriées.

-Intéressant… Cela me fait penser que vous créez également des peintures personnalisées, n’est-ce pas ?

-Oui, je prends beaucoup de commandes en ligne en décidant avec le client de la taille et du thème par le biais de croquis.

-Si je dois offrir un cadeau de mariage demain, puis-je m’adresser à vous pour créer une peinture ou une série de peintures totalement originale et non reproductible… qui n’aura jamais de copie ?

-C’est ça, c’est comme ça. Écrivez-moi, je suis toujours prêt à créer une œuvre d’art inspirée par le client, tout en conservant mon propre style…

-Comment avez-vous réussi à créer votre propre style ?

Je pense que j’ai de la chance d’avoir cette passion et de pouvoir l’exprimer. Bien que cela dure…..Je l’apprécie…

Je crois que l’art de Tea, très légère et éthérée, n’a pas une vie, mais plusieurs vies. Son talent a créé un monde magique à une époque de grandes réflexions mondiales pour transmettre la joie et le pouvoir de l’amour.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Les fleurs de couture

Next Story

Parfum de muguet