Les fleurs de couture

10 mai 2023

Aujourd’hui, nous nous rendons sur la côte adriatique de l’Italie, dans le monde magique des fleurs exquises de ma bonne amie Tanya Danylyuquee, ancienne élève de l’école de couture parisienne de François Lesage: «  L’Ecole Lesage propose un large panel de formations, ouvertes aux brodeurs débutants comme confirmés, aux amateurs passionnés comme à ceux qui recherchent un enseignement professionnel reconnu par les grandes maisons de luxe et de la mode » (https://www.lesage-paris.com/)

-Lorsque nous avons été « fermés » en 2020, j’ai suivi un cours en ligne à l’école de couture parisienne de François Lesage. J’y ai appris différentes techniques rares auprès de plusieurs maîtres et j’ai participé à divers concours », -explique Tanya avec un sourire charmeur.

-Comment avez-vous décidé de vous lancer dans ce type de travail ? Je suis encore sous la première impression du travail de Tanya et j’ai peur de toucher les fleurs même du bout des doigts… Elles sont si fragiles et attrayantes que vous êtes involontairement timide.

-Je n’ai pas eu à me décider. J’ai brodé toute ma vie… », répond la maîtresse du trésor aux yeux verts. – Je n’ai jamais eu le temps de suivre de tels cours, parce que tout courait, le travail, les voyages d’affaires… Et pendant la pandémie, une chance s’est présentée. Le monde entier est passé à l’apprentissage en ligne…

En général, je suis une personne créative, comme toute ma famille. Par exemple, mon frère Andrei est membre de l’Union des artistes de Russie et diplômé de l’école Surikov. Et j’avais mon propre studio photo… J’ai fait ma première broderie à l’âge de six ans. Je suis une artiste !

J’interroge longuement Tanya sur sa famille et son passé créatif, puis je lui demande où elle puise son inspiration, comment elle se met au diapason de son travail et si elle écoute de la musique en brodant, par exemple.

-Je ne joue pas de musique. J’aime la nature. C’est mon rituel. Il en a toujours été ainsi. Observer, contempler la beauté, les odeurs, les sons de la nature, ses couleurs et le génie de son créateur… Tout cela est source d’inspiration…

Vous vous souvenez que je suis un alpiniste ! Eh bien, mon surnom dans le groupe est « Jap » parce que, comme les touristes japonais, je prends des macrophotos de tout. À certaines altitudes, il y a des fleurs que les gens au sol n’ont jamais vues de leur vie. J’ai même un programme sur mon téléphone qui me permet d’identifier le nom de n’importe quelle plante…

Puis Tanya énumère patiemment les différents types de techniques, et je rêve secrètement d’obtenir une malle entière de ses œuvres exquises et d’avoir juste le temps de prendre des notes dans mon carnet:

Broderie (technique de couture) crochet luneville

Mosaïque de perles et broderie de spinelles:

Technique japonaise du Someban

Application couture

Broderie sur ruban de soie

Broderie cocktail sur velours

Travail de l’or

Broderie collage moderne

Broderie d’éléments tridimensionnels sur le cadre:

Broderie jacobéenne:

-Qui sont vos principaux clients ?

-Les clients sont de toutes formes et de toutes tailles. Mais n’oubliez pas que dans mon activité principale, je suis consultant indépendant pour l’internationalisation des petites et moyennes entreprises. Je crée des projets. Là aussi, il y a de quoi s’emballer.En effet, j’ai relativement peu de temps pour la broderie – Tanya est devenue soudainement sévère, et je l’ai immédiatement imaginée dans un élégant costume de marque lors d’une réunion d’affaires, et j’ai immédiatement pensé que la composante créative dans toute profession n’est qu’un plus, c’est le « dépassement des stéréotypes » favori de tous les temps.





Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Prémonition

Next Story

L’île duTea