La bruyère.Cœur d’octobre.

20 octobre 2023

« ..Avec une fleur de bruyère dans le cœur Donne-moi un refuge .. » by Anastasia Gracheva

Les asters de septembre, prometteurs et gardiens d’un amour éternel et sincère, sont remplacés par le mystérieux mois d’octobre, où nous nous promenons en tenant un brin de bruyère à la main. La bruyère symbolise le mystère profond, la passion fatale, le risque et le bruit de la pluie dans les landes écossaises. Si vous décidez d’offrir de la bruyère à un proche, n’oubliez pas de dire que c’est grâce à votre rencontre que vous ne ressentez plus la solitude et la tristesse. C’est ainsi que vous pourrez transmettre la véritable signification de cette plante résistante et pleine de secrets…..

L’une des plus célèbres légendes de bruyère est issue de la tradition druidique et raconte l’histoire d’Oscar et Malvina. Selon la légende, Ossian, le célèbre chef celte, avait une fille, Malvina, qui fut fiancée au guerrier Oscar. Mais un messager leur apporta une terrible nouvelle : son futur mari était tombé à la guerre. Le messager tendit à la malheureuse un bouquet de bruyère, mais lorsque ses larmes touchèrent le sol, les pétales de bruyère passèrent du violet au blanc. Malvina s’exclama que celui qui les ramasserait aurait de la chance. Il existe également une version de la légende…. selon laquelle, plus tard, l’amant de Malvina revient vivant de la guerre….

Strength, sincerity and good luck in love affairs will give you a new fragrance 2023 from Jo Malone

Il y a aussi l’histoire des Pictes, peuple du nord de l’Écosse. La légende « Le dernier roi picte et la bière de bruyère » est l’une des plus célèbres, basée sur l’affrontement entre les Vikings et les deux derniers Pictes encore en vie… Eux seuls possédaient le secret de la boisson miracle – le miel de bruyère, qui redonne jeunesse et force. Ce peuple épris de liberté n’a pas révélé son secret à ses ennemis vikings et l’a emporté dans la tombe. L’histoire est un peu sombre, dans l’esprit de l’époque : pour garder le secret, le père a sacrifié son propre fils, dont il doutait de la loyauté… Le poète Robert Lewis Stevenson a décrit cette histoire dans son œuvre « Heather Honey »:

“True was the word I told you:
Only my son I feared;
For I doubt the sapling courage
That goes without the beard.
But now in vain is the torture,
Fire shall never avail:
Here dies in my bosom
The secret of Heather Ale.”

Le miel produit par les abeilles dans les champs de bruyère est riche en minéraux et en composés protéiques. Son arôme étonnant et son goût acidulé sont la marque de fabrique du miel de bruyère. Et après un long stockage, la saveur et l’arôme deviennent plus expressifs et uniques.

Le miel de bruyère écossais occupe avec assurance sa place dans la galerie des saveurs du miel. Le miel de bruyère est activement utilisé dans la préparation de la célèbre liqueur écossaise Drambuie, qui est une composition complexe de whisky écossais vieilli, de miel de bruyère et d’herbes de montagne et dont l’origine remonte à 1745.

Dans les légendes slaves, la bruyère aide à se débarrasser des forces du mal et des émotions négatives, aide à se calmer, favorise la santé, se débarrasse de l’insomnie. C’est aussi une plante de prédilection pour les jardins et les balcons, et si vous ne parvenez pas à vous lier d’amitié avec elle, elle peut rester avec vous sous la forme d’une belle fleur séchée, indispensable à la décoration de la maison.

Pour l’hiver nordique, il est préférable de recouvrir la bruyère, même si elle est sans prétention e vivre au Sibérie aussi…

En Italie, les balcons et les terrasses sont remplis de bruyères en automne, elle est l’une des herbes de St Giovanni. Le nom de cette fleur en italien sonne généralement comme le beau prénom féminin « Erica ». En fait, brugo et erica sont deux plantes différentes de la famille des bruyères, qui se ressemblent beaucoup mais fleurissent généralement à des périodes différentes.

Erica carnea « Winter Beauty »
Erica gracilis
Calluna vulgaris « Silver Knight »

La floraison dépend directement des conditions climatiques : les fleurs de l’érica apparaissent généralement à la fin de l’hiver, tandis que la floraison de la bruyère a lieu à une période complètement différente, c’est-à-dire de la fin de l’été à l’automne.

Calluna vulgaris

Il est difficile de distinguer ces plantes, même pour les professionnels, mais c’est encore possible : les éricas poussent en touffes comme des coussins doux et arrondis et ont l’air coquets, tandis que les bruyères s’étirent fièrement vers le haut. Chez la bruyère, les feuilles des branches incolores se chevauchent, tandis que chez l’érica, elles sont en forme de spirale et pointent vers l’extérieur

Erica cinerea grise

Pour conclure cet article, nous aimerions évoquer les peintures de l’artiste français du XIXe siècle William Didier-Pouget, qui étaient accrochées jusque dans les chambres royales. William était le fils d’un rédacteur en chef d’un journal toulousain. En 1886, il expose pour la première fois au Salon de Paris. Ses tableaux décorent les appartements du roi Georges Ier de Grèce, l’ambassade de France à Saint-Pétersbourg, le conseil municipal de la salle capitulaire de Toulouse. Sans parler des musées. Peut-être que le mystérieux petit peuple écossais des Pictes n’a pas été complètement exterminé par les Vikings, mais qu’il s’est simplement déplacé en France et s’est caché parmi ces peintures…..

William Didier-Pouget, 1909 Matinée dans le Limousin, Bruyères en fleurs (Bergère)

Previous Story

Les petits bonheurs de Sasha.

Next Story

Automne..c’est la bonheur